Une restauration respectueuse

Une restauration respectueuse et des aménagements écologiques

La restauration et l’aménagement de la ferme de Gy a été effectuée par ses propriétaires au cours des années 2000. Ils l’ont réalisée de façon à respecter les lieux et leurs volumes dans leur beauté particulière, mais aussi les personnes qui y vécurent en mettant en évidence les anciens usages, ainsi que les usagers d’aujourd’hui.

C’est pourquoi ces travaux ont pris en compte :

l’esprit des lieux : 

qui se manifeste tant par ses façades et toitures, classées aux Monuments Historiques, que par la disposition et l’allure des espaces :

  • les volumes intérieurs ont été conservés, seul leur usage diffère !
  • les façades classées ont été maintenues à l’identique,
  • les toitures ont été rétablies dans leur esprit d’origine.

les matériaux utilisés :

visibles, ils signent la texture des lieux ; le réemploi des matériaux (planchers, poutres, calades, pierres) a donc été systématique :

  • les anciens planchers ont été utilisés pour habiller les cloisons,
  • les vieilles poutres ont été reprises dans certains décors ou pour des consolidations,
  • les galets des anciennes calades des étables ont été extraits, nettoyés, triés et ont servi pour réparer ou reconstituer les calades dégradées de la cour,
  • les peintures à la caséine des boiseries ont été reconstituées avec les mêmes constituants (sauf lorsqu’ils sont interdits, comme pour le vermillon),
  • la chaulage des murs a été effectué à la chaux aérienne, comme au XIXème, alors produite dans les fours à chaux de Cons-Sainte-Collombe, commune qui les a restauré récemment et les a ouvert à la visite.


une forte attention aux personnes à mobilité réduite :

malgré la difficulté de bâtiments installés à flanc de pente et donnant sur trois niveaux, la ferme de Gy est accessible aux personnes à mobilité réduite. Ceci grâce à diverses dispositions :

  • le goudronnage du chemin d’accès depuis le parking jusqu’à l’entrée de la cour,
  • un portier spécifique donne l’accès à la ferme, ce dernier étant filtré par une borne rétractable,
  • un large emplacement de trois places de parking dans la cour de la ferme, donnant immédiatement sur un cheminement plat fait de très grandes dalles de pierres,
  • l’ajustement des niveaux au niveau de la cour permettant de rendre chaque salle accessible à partir du cheminement en dalles,
  • un élévateur donnant accès à 75% de l’étage,
  • des toilettes adaptés à chaque niveau (donc 3 sur un total de 8).

L’ensemble de ces dispositions a fait l’objet d’une distinction décernée en 2011 par la Fondation Demeure Historique.

un bilan carbone neutre :

Victor puis Charles-Albert de Chevron Villette avaient conçu la ferme modèle de Gy selon un mode de fonctionnement autarcique et respectueux des cycles agricoles ; de même, la restauration de la ferme de Gy et ses aménagements ont été pensé de façon à minimiser son empreinte énergétique dans son nouvel usage :

  • les éclairages intérieurs et extérieurs sont en basse consommation sauf lorsque ce n’est pas possible d’un point de vue réglementaire : au total, environ 15kW installés correspondant à plus de 40kW en lampes classiques. Le parking de 180 places est éclairé avec seulement 650W grâce à un positionnement original des lampes,
  • le chauffage de la ferme de Gy est assuré par une chaufferie au bois déchiqueté (2 chaudières de 200kW avec un silo de 1100MAPs), utilisant les bois de forets non productifs déchiquetés par un broyeur local contribuant à la mise en place de la filière bois ; le rendement de ces chaudières est de 93% (contre 40% à 70% pour une chaudière à buches de bois ou 7% pour un foyer ouvert !),
  • la côte du Vanelet, autrefois fauchée, et qui s’était embroussaillée, est confiée à des chèvres qui la maintiennent en herbage, favorisant l’ensoleillement de la ferme de Gy en hiver,
  • toutes les entreprises étant intervenues sur le chantier sont localisées à proximité (maximum 30mn),
  • les bois de la charpente de la grange Charles-Albert (dont les 4 entraits exceptionnellement longs avec leur 14m et leurs sections de 40×50) proviennent du Beaufortin tout proche,
  • le parking est constitué de plateformes horizontales engazonnées et desservies par un cheminement sur sol dur ; à terme des arbres fruitiers seront plantés sur les talus inter-plateformes, reconstituant l’ancien verger, manière d’inscrire la ferme de Gy dans son site naturel,
  • les tontes utilisent la technique du Mulching (fin broyage de l’herbe qui est laissé sur place servant d’engrais pour le sol),
  • et en mettant à disposition des visiteurs et futurs clients, l’ensemble des informations qui leur sont nécessaires sur son site internet, sans publication de documents papier, la ferme de Gy illustre là encore son approche respectueuse de son environnement.

Cette restauration a été primée par le Prix du Patrimoine Rhônalpin 2013 : découvrez l’article sur notre blog !

Pour en savoir plus sur la restauration et l’aménagement de la ferme de Gy en centre de réception :